web analytics

Quand Internet rencontre le Street-Art


Ceux qui me suivent sur Instagram ont pu remarquer que j’y poste pas mal de Street-Art. Etrangement, je n’y étais pas aussi sensible avant d’être sur ce réseau, et cela a eu un impact plutôt positif : je scrute chaque recoin de rue à la recherche de surprise visuelles, là où je marchais avant sans vraiment voir.

Parmi tout ce qu’on peut croiser, j’avais envie de partager avec vous l’introduction de la Culture Web au sein des oeuvres de Street-Art.

Les exemples ci-dessous ne se veulent pas exhaustifs, mais une mini-compilation de ce que j’ai pu croiser ces derniers temps.

I) On commence avec des images qui m’ont été remontées par l’excellent InZeStreet que je vous invite à suivre sur le site, sur Facebook, Instagram… pour la richesse et la qualité de ce qui est posté.

Il nous présente le travail de Thierry Jaspart avec ces photos prises en Belgique et qui mettent en avant Rage Faces, Pedobear, Long Cat, Keyboard Cat…

Pedobear et Y U No.

Keyboard Cat

Long Cat

Nyan Cat

Chocolate Rain

La totale

A voir en vidéo.

A noter que l’artiste a aussi mis dans la rue le Monsieur Tout Nu de la Redoute.

II) On continue avec un collectif Street-Art français connu sous le nom de Meme Irl ! Leur Tumblr regorge de références aux Memes, au Web, et à d’autres choses qui touchent à pas mal de mes souvenirs.

Un Troll Cool Face

Un Worms au masque Anonymous

Un Pedobear dans un jardin d’enfants

C) J’en termine avec un mix de photos prises par moi ou trouvées sur le Web… La Culture Web est très forte, et c’est une bonne chose qu’elle investisse les rues.

Anonymous dans Paris (photo de moi)

Forever Alone

Lolcat Invisible Bike

Paint all the Walls!

Y U No & Puking Rainbows

Me Gusta

Anonymous, Nyan Cat et Lulzsec

A noter que toute les photos appartiennent aux sites cités ci-dessus (je n’ai pas toujours trouvé les auteurs originaux).

Rappel des liens principaux :
- InZeStreet : Site et Facebook
- MemeIRL : Site et Facebook

by Le Publigeekaire // Art, Candies

14 Réponses à Quand Internet rencontre le Street-Art

  1. Els

    Super article!

    • Le Publigeekaire

      Merci :)

  2. Pierre

    « La Culture Web est très forte, et c’est une bonne chose qu’elle investisse les rues. »

    En quoi c’est une bonne chose ? À la limite que le street art envahisse le web d’accord mais pas l’inverse. Il ne faut pas tout mélanger. Le street art a ses revendications, sa culture, un impact, si on commence a reproduire dans la rue des smileys qui font rire le web uniquement je ne vois pas l’utilité.

    Et puis le street art c’est d’abord de de la création. Là c’est simplement recopier imprimer et coller le web.

    Pierre.

    • Le Publigeekaire

      Je trouve ça triste que tu limites les images reproduites ci-dessus à des smileys qui font rire (pour qui connaît les memes, c’est bien plus vaste, et je t’invite à regarder ça : http://youtu.be/b9Zyswk07vg).

      De même que je te trouve un extrémiste dans ta conception du Street-Art. Mais j’entends l’argument du « Création » VS « Recopie et collage », même si dans tout ce qu’il y a au dessus, je vois aussi le choix du lieu (ex : le Troll dans le champ de d’une caméra de sécurité, le Pedobear dans un jardin d’enfants). Et tu as de la recomposition, de la technique (tout n’est pas du collage), et pas mal d’Humour.

      Ici, j’ai pris un angle du street-art. Je n’ai pas dit que c’était le seul, ou le plus en phase avec les racines du Street-Art.

    • Maggie

      La culture internet a elle aussi ses revendications. Et si on y regarde de plus près, elles ne sont pas très différentes de celles de l’art urbain : chaque création et chaque symbole exprime et défend la réappropriation d’un espace public, le net, la liberté d’agir sur son environnement, de l’habiter, de le modifier, de le contrôler.

      Ces deux mouvements sont proches en termes de symbolique d’appropriation et d’émancipation, les deux procèdent de l’esthétique du pirate. A ce titre il ne me paraît pas étonnant que les deux mondes finissent par se télescoper.

      Je ne pense pas que ce soit dommageable, et c’est même sans doute « une bonne chose » dans la mesure ou le discours symbolique que représentent ces images, en prenant corps dans la réalité physique, s’identifie plus fortement à une culture alternative et donc se radicalise.

      • Minky Mina (@MinkyMina)

        Très très bon!! J’ai adoré les photos et l’idée. Excellentes réponses quand aux similitudes entre le street art et le web, Maggie, je me permettrais de te citer dans l’article que je ferais pour présenter ce post dans mon blog :) Merci Le Publigeekaire, la vidéo que tu as mise en comment m’a permit de découvrir Idea Channel, de très intéressantes choses aussi là bas!!

  3. nicolas

    J’adore :)

  4. Axelle

    Très bonnes références! Lors d’une visite à Melbourne, j’ai aussi découvert que le street art façonne la ville! Voici mon article : http://leblabla.wordpress.com/2012/04/04/melbourne-graffiti-tour/

  5. Atu

    Hipster Kitty était dans la rue avant que ce soit cool (à Brick Lane, Londres, pour être précis) :D
    http://dearie.me/jr-sized-cat-paste-up-on-hanbury-street

  6. Seb

    Excellent ! Nyan Cat Forever Meooow

  7. joselito

    http://www.electronlibre.me/web-street-art/

    Paris en 2001…les Martiens attaquent !

  8. Pingback: Quand le Street-Art rencontre la réalité augmentée | Le Publigeekaire

  9. Pingback: Internet Street Art « Aventures digitales & more

  10. Minky Mina (@MinkyMina)

    Petit shout out sur mon blog (avec la citation de Maggie comme annoncé): http://cybercultures.wordpress.com/2012/06/18/internet-street-art/ <3

Ajouter un commentaire