Browsing Tag

transports

Marketing alternatif,

L’Appel du 18 juin réinventé en jeu de piste par Eurostar

J’ai reçu un mail provenant apparemment d’un messager du Général de Gaulle

On m’y annonce que celui-ci aurait décidé, 70 ans après son 1er appel du 18 juin, de réitérer l’opération de façon plus fun et avec Eurostar.

Comment ? Le 18 juin prochain, il appellera certaines cabines téléphoniques de Paris.

Et ceux qui auront la chance de décrocher gagneront grâce à Eurostar un aller/retour pour 2 personnes à Londres.

Marketing,

Norwegian State Railways / Think – une chanson pour l’environnement et un Flashcode subliminal

Vous connaissez tous la chanson d’Aretha Franklin intitulée Think (Freedom). Elle m’évoque personnellement une scène du premier « Blues Brothers ».

Celle-ci vient d’être utilisée dans un spot de protection de l’environnement réalisé par l’Agence McCann-Erickson Oslo (Norvège) pour la Norwegian State Railways (la SNCF de là bas).

On nous y propose une bien jolie animation où les fleurs se prennent des coups, où les renards s’étouffent dans des paquets de chips, et où les ours envoient bien vocalement.

Le spot est plutôt bien fait mais j’ai néanmoins trois remarques :

Société,

L’Homme des transports est-il complètement Humain ?

Le sujet traité ici n’est pas publicitaire. Il m’a été inspiré par trois choses qui ont marquées ma journée.

Tout d’abord, sachez que j’habite à Paris mais que je n’y suis pas depuis très longtemps. J’aime à croire que j’ai encore un oeil extérieur à cette ville, et que les transports n’ont pas encore eu raison de moi.

A) Faible assistance à personne en Danger

9h, le métro s’apprête à redémarrer, les portes se ferment. Je regarde par la vitre, et ce que je vois sur le quai me glace. Une jeune fille d’à peu près de mon âge, en tenue du boulot, semble être partie totalement dans les vapes, par terre. Deux personnes essaient de la relever, ils la soulèvent comme une poupée désarticulée. On voit bien qu’ils ont du mal, et qu’ils ne savent pas quoi faire. Ils veulent mieux la poser, mais à deux, ça semble compliqué. Les gens autour d’eux comprennent la scène, mais personne ne s’arrête… Ils sont tous trop pressés… Ils ont probablement peur de perdre cinq précieuses minutes, et se sont globalement tous habitués à détourner le regard (les mendiants, les SDF, les fous ou ceux qu’on prend comme tels). Après tout, c’est la crise. On n’est pas à l’abri de se faire virer. Et puis chacun sa merde.

Le métro avance, et je me retrouve spectateur impuissant de cette triste scène.

B) La violence dans un Bus, en vidéo sur le Net

Je capte par hasard sur Twitter une vidéo difficile à supporter.