Browsing Category

Dans la Publicité

Dans la Publicité, Marketing,

Dans la publicité – OPUS 5 – la pub qui parle de la pub pour faire de la pub

Logiquement, après avoir lu ce titre, vous êtes proches de la rupture d’anévrisme.

Et c’est bien dommage car nous allons parler de ces quelques publicités où les agences décident de se mettre en scène pour faire la promotion d’un produit.

Souvent faits avec humour et jouant sur les fantasmes qui peuvent entourer le secteur de la publicité (merci au livre et au film 99 francs), ces spots prêtent à sourire pour ceux dont c’est le métier. Autant parce qu’ils savent que ce n’est pas tout à fait vrai que parce qu’ils savent que ce n’est pas tout à fait faux.

Focus sur 3 exemples où l’on montre l’envers du décor au spectateur.

1 – Neuf Box

Avant que Neuf se fasse racheter par SFR, nous avons eu droit à un florilège d’excellentes pubs réalisées par l’Agence V.

La plus connue est probablement celle pour l’option « Musique Illimitée », où le client et l’agence échangent exclusivement en utilisant des noms de groupes.

Un gros concept qui donnera un gros carton.

Le principe a ensuite été décliné sur de nombreux spots, comme celui-ci nous présentant une blonde à cheval dont le seul intérêt est d’être une blonde à cheval (et il en faut).

Dans la Publicité, Marketing,

Dans la publicité – OPUS 4 – Les trucs qu’on aime

Lors de mon dernier retour de vacances, je vous avais parlé d’un bouquin excellent intitulé Stuff White People Like. Il s’agit d’une compilation plutôt satyrique de ce que les blancs aiment bien manger / faire / dire, et j’en profite pour vous le reconseiller.

tmpl

Or, quelqu’un a eu l’idée de l’appliquer au marketing et à la publicité sous le nom de Things Marketing People Like (TMP…. ce qui est pertinent car même si les professionnels de ce secteur chérissent l’originalité, on s’aperçoit qu’ils finissent tous par se ressembler.

J’ai donc extrait et commenté 5 exemples et vous pourrez retrouver le site original à la fin de l’article.

Dans la Publicité, Marketing,

Dans la publicité, version 2009 – OPUS 3 – La Publicité de la Publicité

Le secteur publicitaire ne fait pas exception à l’expression « les cordonniers sont les plus mal chaussés ». C’est le métier d’une Agence de faire la publicité de ses clients, d’imaginer des créations pertinentes et de mettre en place des plan d’actions… mais quand il s’agit de bosser pour soi-même, c’est une autre histoire.

La difficulté et les risques sont multiples. Voici 3 exemples :
– Ne pas prendre assez de temps pour se pencher sur le sujet car les clients sont prioritaires, et donc faire une création bâclée,
– Vouloir absolument montrer la puissance créative de l’Agence, et finir par faire un truc super créatif et complètement barré que personne ne comprendra,
– Faire croire qu’on est les Rois du Monde alors que c’est faux.

Pour illustrer, j’ai fait une mini-sélection subjective et commentée de tentatives plus ou moins réussies.

Agence Brune
En 2006, le Web n’avait pas encore vu passer beaucoup de films viraux, les rares qui apparaissaient étaient donc encensés. Ça a été le cas pour la série de mini-films de Brune, qui étaient légers et faisaient sourire. Bon, en regardant le site de l’Agence, on sent que eux aussi ça les a marqués.

Australie
Voici un bon exemple du cas de figure « On va faire un truc super créatif pour impressionner » et qui tombe totalement à côté.

Dans la Publicité, Marketing,

Dans la publicité, version 2009 – OPUS 2 – publicité fantôme

Je vais vous parler aujourd’hui d’une pratique assez peu connue du grand public mais utilisée parfois par les agences, à savoir la « Publicité Fantôme » (également appelée »Ghost Advertising » ou encore « Scam Ad »).

Kezako ?
On qualifie de « Fantôme » une publicité développée par une agence dans le seul but de montrer sa créativité et de faire des relations presse (à ne pas confondre avec les « versions agences » qui sont de vraies publicités achetées par un client, mais retravaillées par l’agence afin de les rendre plus « créatives » et ainsi renforcer les chances de réussite dans les Concours Publicitaires (exemples de modifications : moins de produit, plus d’offre commerciale…)).

Cette « Publicité Fantôme » a plusieurs caractéristiques :
– Elle est souvent très créative,
– Elle ne répond à aucun vrai brief / contrainte client,
– Le logo de la marque associée est la plupart du temps réduit à sa plus simple expression, les chartes graphiques sont oubliées pour ne pas nuire à l’impact supposé du visuel,
– Vous ne la verrez jamais dans votre journal, vous ne l’entendrez jamais dans votre radio… Elle est destinée à être diffusée une fois pour valider son existence, puis à être présentée dans des Festivals Publicitaires où elle sera jugée et recevra peut-être un prix…