web analytics

La 1ère campagne de pub pour l’adultère


Les sites de rencontres extra-conjugales ont le vent en poupe, si j’en crois un récent reportage sur Capital et la campagne qui m’a été transmise ce jour pour le site Gleeden.

L’idée ? Diffuser « la première campagne publicitaire sur le thème sensible de l’adultère ».

Comment ? En optant pour la dérision et l’ironie afin de réaliser une première série d’affiches qui sera visible dès ce lundi 4 juillet à Paris à Paris pour une durée d’une semaine, sur 200 faces.

La campagne comprend également un dispositif de bannières web.

Les autres visuels…

Tout ceci provoquera sûrement quelques réactions, mais j’ai personnellement du mal avec le concept du site. Car qu’est-ce que tromper, sinon le fait de ne pas avoir assez de cran pour rompre ?

Source : Agence Melville par mail.

by Le Publigeekaire // Publicité, Société

20 Réponses à La 1ère campagne de pub pour l’adultère

  1. Guillermo

    J’adore la conclusion (très personnelle), et quoi qu’on pense du site en question, j’aime la pertinence et l’humour utilisé par les visuels.

  2. Pingback: Tromper c’est le mal. | MamzelleJu.fr

  3. Pingback: L’adultère et sa campagne de pub ! | LaPubelle

  4. Maximilien PYEE

    Car qu’est-ce que tromper, sinon le fait de ne pas avoir assez de cran pour rompre ?

    Eric Zemmour aurait quelques arguments à t’opposer xD

  5. Axel

    Eh ben, du grand n’importe quoi non ? A la limite « filer un coup de main » aux gens qui veulent tromper leur conjoint (c’est déjà trop), pourquoi pas, mais là ils font carrément la promo du truc.

    Imaginons un service qui permette de retrouver des points pour son permis qui se mette à faire la promo de l’excès de vitesse (genre « c’est humain », etc), ça serait moyen non ? Pareil ici.

  6. Coupsdepub

    Créativement parlant, c’est plutôt bien fait ! Après pour le concept du site, là c’est un autre débat.

  7. 40centimes

    Ce n’est pas vraiment la première fois que Gleeden se tente à faire de la pub… Notamment avec un visuel pour la saint valentin (http://40cents.tumblr.com/post/3297362276/pub-st-valentin) et via un concours de Miss Gleeden… (Miss adultère quoi..)
    J’aime bien le coté franc de Gleeden ! Moralement c’est discutable, mais après tout, pourquoi pas, je crois qu’on fait de la pub pour des boites bien pires parfois…

  8. Pingback: Une publicité contre la fidélité ! | Les Marques Et Moi

  9. Pingback: L’infidélité a la cote « Un oeil sur la com'

  10. Bridget

    La conclusion mérite débat. L’infidélité est beaucoup plus complexe que ça. Beaucoup d’infidèles n’ont aucune intention de quitter leur femme ou mari, ils sont à la recherche d’autres choses qui parfois relèvent plus du domaine psy.
    Donjuanisme, manque de confiance en soi…
    Sinon les jeux de mots sont quand même bien trouvés il faut l’admettre.

  11. giscard68

    certes, la conception-rédaction est habile. cependant ce produit est d’une tristesse infinie car orchestrer le mensonge et mentir sous serment du mariage pour certains et ainsi enrichir des créateurs d’entreprises désabusés relève davantage de la névrose du pleutre que de l’esprit d’aventure d’un Don Juan du tertiaire.

  12. Laristocraft

    Pas mauvais communication, plutôt soft et avec un peu d’humour (carte de fidélité entre autres) Par contre, le concept du site est assez sordide. On ne trompe pas parce que l’on a eu un coup de cœur que l’on ne peut réfréner, ou un accident de parcours car soirée trop arrosée. Là, on va chercher qqun de marié aussi parce qu’on est sûr que le deal sera équitable. « Juste du sexe, nous sommes mariés » Pas de maitresse qui s’amourache, ou d’amant un peu collant… Well…

  13. Lynnatic

    J’ai fait un article là dessus aussi en essayant de rester à peu près objective, tu peux venir lire si tu veux. La question que ce genre de site soulève selon moi, c’est à quel point la société évolue…

  14. Aurélien

    « Car qu’est-ce que tromper, sinon le fait de ne pas avoir assez de cran pour rompre ? »
    Ou ne pas avoir assez de cran pour aller discuter avec son conjoint de l’envie d’aller voir ailleurs. Ça peut aussi très bien se passer sans avoir à être malhonnête.

  15. Olivia

    La campagne est superbe… dommage que ce soit pour un site de ce genre.
    As t’on vraiment besoin du net pour tromper? La conclusion est la bonne (oui je suis old school) mais le principe du couple n’est-il pas la fidélité?

  16. Aurélien

    Ce n’est pas l’amour ?

  17. Le Publigeekaire

    @Guillermo : oui, très personnelle mais c’est tout l’intérêt d’un blog ;)

    @Maximilien : s’il y a bien quelqu’un avec qui je n’ai pas trop envie de parler, c’est bien lui !

    @Axel : tout le truc est de jouer sur la polémique. Mais bon, on est peut être trop conservateurs hein.

    @CoupsDePub : les accroches sont bien ficelées, je te l’accorde.

    @Bridget : j’avoue être assez tranché là dessus. Après, chacun gère sa vie comme il l’entend. Je donne juste mon ressenti.

    @Giscard68 : comme c’est joliment dit.

    @Laristocraft : point de morales pour les patrons du Web qui veulent faire de l’argent facilement.

    @Lynnatic : je mets le lien, c’est intéressant : http://fr-lynnatic.blogspot.com/2011/07/gleeden-site-de-rencontre-adultere-tout.html

    @Aurélien : pourquoi rester ensemble si on veut aller voir ailleurs ? Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple.

    @Olivia : pour moi, tout ça est une histoire de gens en couples qui se rêvent célibataires.

  18. Gleeden

    Merci pour cet article au sujet de notre campagne d’affichage, qui rencontre un fort succès.
    Chacun est libre d’avoir son avis, d’ailleurs à cette occasion, nous avons réalisé un micro trottoir pour connaitre l’avis des passant : http://youtu.be/BDUQGY-LVIw

  19. fillesympa

    Bonjour,
    La publicité de sites extraconjugaux n’est pas nouvelle. On peut par exemple citer les efforts de campagnes d’un autre réseau adultère (http://www.rencontres-adulteres.org) qui communique beaucoup sur la base de vidéos : http://www.youtube.com/user/rencontresadulteres

  20. graphiste freelance

    Pour le thème, libre a chacun de penser ce qu’il veut… En revanche l’idée d’aborder un sujet plutôt gênant dans notre société avec dérision est publicitairement intéressant.

Ajouter un commentaire