web analytics

Twitter va lancer les comptes sponsorisés

Quelques mois après avoir lancé sa plateforme de Tweets sponsorisés (Promoted tweets) qui permettait de faire ressortir certains messages de marque dans les recherches et les timelines et après les « Sujets chauds sponsorisés » (« Promoted Trends » qui ont connu un très bon accueil), Twitter va semble-t-il lancer les comptes sponsorisés.

Sous le nom de « Promoted accounts », il s’agira de comptes de marques qui apparaîtront dans la partie « Who to Follow » et qui vous seront proposés sur base d’un algorithme calculant vos intérêts particuliers (probablement un mix entre les comptes que vous suivez et vos tweets).

Quelques réflexions :

- Cette façon de booster ses followers a semble-t-il le mérite d’être ciblée VS les systèmes où l’on achète des followers (et qui comprennent souvent des tonnes de bots et qui sont interdits par les CGU de Twitter). Personne ne vous force à suivre ces comptes, on vous le suggère simplement.

- Est-ce pertinent de partir sur la partie « Who to follow » ? Personnellement, je ne la regarde jamais, et quand c’est le cas, je m’aperçois que l’on me propose que des comptes que je ne veux pas suivre.

- Quel sera le prix de tout ça ? A première vue, il semblerait que le coût d’une campagne d’acquisition de followers sera lié à son succès.

Nous en saurons plus dans les jours prochains après l’annonce officielle de Twitter, mais on remarquera néanmoins qu’après avoir été longtemps attendue, la stratégie publicitaire du site semble maintenant prendre une vraie ampleur.

Twitter a plus de 160 millions de comptes, et quotidiennement 370 000 nouveaux inscrits et 100 millions de tweets émis. Cela fait de gros chiffres qui attisent l’intérêt de marques qui ont parfois du mal à s’implanter.

Ex : Coca-Cola qui a mené quelques 50 campagnes sur Twitter depuis Juin créant énormément de nouvelles interactions (source : AdAge).

Suite à cela, Michael Donnelly, Directeur Interactif Monde de la marque, précise : « Depuis Juin, le nombre de followers de Coca est passé de 50 000 à 122,000. C’est bien, mais c’est loin de ce que la marque pourrait espérer. Mon boulot n’est pas de parler à des centaines de milliers de gens, mais à des millions ».

Gageons que le compte sponsorisé Coca lui permettra d’atteindre cet objectif et qu’il mettra tout son talent pour activer ces nouveaux contacts.

Sources ici et ici.

by Le Publigeekaire // Social Media

3 Réponses à Twitter va lancer les comptes sponsorisés

  1. reyt

    Bonjour et merci pour cette information intéressante.

    Je me permets d’émettre des doutes sur ce nouveau business model de Twitter, tout comme j’en avais émis lors du lancement des « promoted trends » et des « promoted tweets ». Pour moi, Twitter va devoir régler bien d’autres problèmes avant de se poser la question de comment facturer ses clients:

    1- Le nombre réel de membres est bien plus faible qu’annoncé
    Toutes les études dans ce domaine montrent que la (très) vaste majorité des comptes sont inactifs. Dire que Twitter a 160 millions de comptes est intellectuellement correct, mais qui se soucie du nombre de comptes? Qui veut avoir parmi ses followers des tas de comptes inactifs? On estime que 90% des tweets sont envoyés par 10% des utilisateurs et que les trois quart des utilisateurs n’ont jamais envoyé plus de 4 tweets… (source: http://reyt.net/blog/breves/71-des-comptes-twitter-sont-inactifs). A l’heure des comptes, le ROI des campagnes Twitter risque d’être plus faible que prévu.

    2- Une minorité du trafic a lieu sur Twitter.com
    Les dirigeants de Twitter ont intérêt à faire croire aux annonceurs que Twitter.com est la principale plateforme des membres de Twitter mais c’est faux. J’explique dans cet article comment et pourquoi les chiffres sont manipulés (source: http://reyt.net/reseaux-sociaux/twitter-com-nest-pas-aussi-utilise-quon-voudrait-le-faire-croire/4029). Dans la vraie vie, c’est un quart des tweets qui sont envoyés depuis Twitter.com. Or les comptes suggérés ne sont affichés que sur Twitter.com, là justement où sont tous les utilisateurs qui deviennent rapidement inactifs… Les power users utilisent d’autres plateformes.

    3- Les consommateurs n’incluent pas les moteurs de recherche dans leur processus de décision
    Cela sera peut-être amené à changer, mais pour l’instant seule une minorité de consommateurs regardent sur les réseaux sociaux lorsqu’ils souhaitent effectuer des achats. Ceux qui le font ne le font que de temps en temps, ça n’a rien de systématique. (source: http://reyt.net/reseaux-sociaux/facebook-68-des-membres-ne-cliquent-jamais-sur-les-publicites/4531). Les études menées dans ce domaine montrent que « suivre une marque » ne veut pas dire « accepter de recevoir des offres commerciales », par exemple. Ce serait plus simple pour Twitter de monétiser la relation client-marque si cette relation incluait l’acte d’achat, mais ça n’est pas le cas. Du moins pas encore.

    Conclusion: Pour moi, les comptes sponsorisés sont de la poudre aux yeux, tout comme les autres modes de monétisation sortis du chapeau jusque là. Il y a bien d’autres problèmes à régler avant que Twitter ne soit une plateforme intéressante pour les annonceurs.

    Quoiqu’il en soit, merci beaucoup pour cette infos. Je me permettrais de reprendre les infos de mon commentaire pour écrire un billet plus développé sur mon blog. Bonne journée!

  2. reyt

    Correctif: Dans le titre 3, on doit bien entendu lire « Les consommateurs n’incluent pas les réseaux sociaux » et non pas « les moteurs de recherche ».

  3. NeuNeu

    Je pense que l’utilité de cet outil dépendra du type d’entreprise et de produit que l’on veut promouvoir.
    Je suis actuellement en stage dans une entreprise qui organise des conférences pour les professionnels, l’utilisation de Twitter est donc très limitée et pas vraiment efficace.

Ajouter un commentaire