web analytics

Bodypainting obsessif contre le cancer du sein


Voici une jolie campagne print signée DDB Singapour et destinée à raviver l’attention des femmes sur le cancer du sein (première cause de mortalité chez les femmes en France).

L’idée semble intéressante car la poitrine féminine est utilisée sur la forme et sur le fond pour porter le discours. Les seins (et notamment les tétons) y sont transformés via du bodypainting (une technique déjà largement utilisée) en boutons d’acnés, en jean avec boutons, en chevelure avec barrette…

L’accroche : Êtes-vous obsédée par les bonnes choses ?

Pourtant, malgré la jolie forme et un premier a priori positif, je me demande si c’est pertinent. N’est-ce pas prendre un peu les femmes de haut que de sous-entendre qu’elles n’ont pas conscience des éventuels dangers ?

Et cette jolie forme leur parle-t-elle vraiment ? Beaucoup de récentes campagnes diffusées sur le web sur ce sujet mettent en avant de la nudité pour servir le propos. Ça marche bien (comprenez ça se diffuse bien), notamment parce que les gens (les mecs) y voient de jolis attributs avant le discours qui est lui moins fun.

Mais ne serait-il pas également intéressant de montrer ce qui peut conduire à tout ça, telle qu’une vie professionnelle et personnelle remplie et stressante ? La forme pourrait rester très créative, c’est juste le fond qui gagnerait en vérité (et l’ensemble en impact).

J’invite mes lectrices à donner leur avis ou à se taire à jamais (mouahahahahaha).

Edit : quelques réactions sur Twitter

@MathieuFlex Pas du tout. Ces pubs ne sont en rien sensibilisantes. On dirait qu’elles sont là pour faire jolies. Et ce n’est pas le cas !less than a minute ago via web



@MathieuFlex je les trouve assez bien pensées mais l’impact risque d’être minime c’est dur de vraiment impliquer les gens sur ce sujetless than a minute ago via TweetDeck



@MathieuFlex C’est joli, visuellement, et ça peut rester dans les esprits. Mais pour le message, j’en suis moins sûre..less than a minute ago via web

Merci à Tony de m’avoir indiqué son post sur Wisibility.

by Le Publigeekaire // Publicité, Société

5 Réponses à Bodypainting obsessif contre le cancer du sein

  1. Rouf Laquette

    Le bouton et la barrette sont assez mignons, mais… il me semble que cette campagne a été créée par des hommes, ce qui donne une interprétation masculine des obsessions féminines. L’utilisation du téton dans le dessin me conforte assez dans cette idée. Et typiquement, l’exemple du jean est plutôt une considération de mec.

    De plus, la réalisation est vraiment sympa, les dessins sont canons, mais ne servent pas vraiment le message. Trop cute = pas grave. Un sabordage du mignon à la Happy Tree Friends aurait peut-être éveillé davantage la curiosité.

  2. Alanzed

    Il ne faut pas se tromper d’objectif. Ici je suppose qu’il n’a jamais été question de communiquer sur les causes de ce cancer (qui ne sont d’ailleurs pas très bien connues) mais bien de favoriser un dépistage précoce pour un traitement efficace. J’ai le sentiment que la création répond vraiment bien à ce message. Puis, en terme d’impact, j’ai l’impression que cette campagne a surcartonné non ?

  3. lola

    Je pense que si les femmes ne font pas plus le dépistage c’est qu’elles n’ont pas conscience d’être concernées.
    Même si ces images sont esthétiquement très jolies et que les affiches communiquent clairement sur les préoccupations des femmes, il manque une info qui fait dire « tient, je devrait peut-être le faire? »
    Une comm sur ce qui peut conduire à tout ça serait la bienvenue, enfin, de mon avis.

  4. Lovelybard

    D’accord avec vous. La forme dessert le fond. Perso, ça me donne juste envie d’aller acheter un lait hydratant corporel. Le painting est si bien fait que c’est esthétisant. Du coup, notre regard est celui d’un spectateur face à l’oeuvre d’un créatif alors que le but d’origine devrait être de provoquer les femmes à se faire dépister. Si ça a cartonné, c’est peut-être simplement parce qu’en tant que création visuelle c’est très joli (corps de mannequins, painting trompe-l’oeil parfait), mais je ne suis pas sûre qu’en matière de prévention cela soit efficace (j’espère que je me trompe évidemment).
    À mes yeux cette campagne manque une ‘deuxième partie’ plus trash. Les conséquences d’un cancer peuvent être choquantes à regarder. Ces visuels sont typiquement ceux d’une accroche, mais il n’y a rien derrière. Le résultat est quelque chose d’assez superficiel, comme les femmes qui servent de sujet d’ailleurs. Aussi, le Copy est proportionnellement minuscule, ce qui réduit davantage l’importance du fond. L’ensemble manque de pédagogie et de gravitas.

  5. Dorianne Deshaies

    Il est intéressant d’approcher la femme dans ses obsessions pour la minceur et la beauté, c’est interpellant. Par contre, où est le call to action ? On veut inciter à quoi ?
    Selon moi, c’est un manque.

Ajouter un commentaire