web analytics

6 échecs commerciaux d’Apple et publicités associées


Je vais vous parler d’un temps où Apple n’était pas encore cette marque pour laquelle les gens vendraient âme et enfants.

L’idée n’est pas ici de dénigrer (j’ai un iPhone et les créas de ma boîte me surineraient dans un couloir si je le faisais), mais plutôt de rappeler que l’ascension vers le sommet est pleine d’obstacles, tout en en profitant pour se replonger dans les souvenirs de la publicité.

A noter que la liste des produits ratés n’est pas exhaustive, notamment parce que certains échecs furent si cuisants que les investissements marketing ont dû se rapprocher du néant… (et donc je n’ai pas trouvé de pubs).

1 – 1980 / Apple III

L’Apple III fut le successeur de l’Apple II et il visait plus particulièrement le marché professionnel. Equipé d’une interface texte classique, il avait pour originalité de ne pas comporter de ventilateur pour éviter le bruit et ainsi favoriser la concentration.

Mais cette caractéristique altruiste créera aussi la perte de l’Apple III. En effet, les cartes électroniques se bombent à chaque mise sous tension par dilatation thermique puis reprennent leur forme chaque soir à la mise hors tension.

Au bout de quelques mois, les contraintes que ces déformations entraînent sur les contacts seront à l’origine de pannes répétées sur l’Apple III qui sera en fin de compte rejeté par le marché en raison de ces problèmes de fiabilité.

Article français et pub américaine

2 – 1983 / Apple Lisa

Le Lisa est un ordinateur personnel lancé par Apple en 1983 et qui va révolutionner le marché.

En effet, c’est le premier ordinateur personnel à posséder une souris et une interface graphique. Celle-ci était inspirée de celle des stations de travail Xerox.

L’idée du Lisa était d’augmenter la productivité en rendant les ordinateurs plus faciles à utiliser.

Mais malgré son caractère révolutionnaire pour l’époque, le Lisa fut un énorme échec commercial pour Apple en raison essentiellement de son coût (9 995 $).

Pour le fun, voici une pub Apple avec Kevin Costner où l’Apple Lisa apparaît (pour info, Lisa est le nom de la fille de Steve Jobs).

3 – 1989 / Le Macintosh Portable, 1er portable d’Apple

Le Macintosh Portable fut la première tentative d’Apple de faire un Macintosh plus facilement transportable.

Lancé en septembre 1989, il fut accueilli avec beaucoup d’enthousiasme par la critique, mais il s’en vendit peu durant les 2 ans de sa commercialisation.

La cause était certainement son prix trop élevé (6500 $) pour une machine très peu évolutive et peu puissante par rapport aux Macintosh de bureau, prix qui était en partie dû à un écran LCD à matrice active, technologie très chère à l’époque.

Pesant plus de 7 kg, le Macintosh Portable ne peut pas être vraiment considéré comme un ordinateur portable, mais plutôt comme un « transportable ». Sa batterie lui assurait néanmoins une autonomie de 10 heures.

4 – 1993 / Newton Message Pad

« Trop en avance sur son temps », telle pourrait être l’épitaphe de l’Apple Newton

Sorti en 1993, il avait tout pour lui : tactile, évolutif, permettant la synchronisation de données ou la reconnaissance d’écriture au stylet… Mais ce précurseur du marché des PDA et ancêtre de l’iPhone avait un défaut : il coûtait entre 5000 et 6000 francs (soit environ 1000€). Les consommateurs de l’époque ont donc préféré ne pas tenter une expérience qui s’annonçait pourtant magique.

Apple a ensuite mis longtemps avant de se remettre à la mobilité. Mais quand on voit l’avance que la marque avait avec le Newton, on comprend celle de l’iPhone sur ses concurrents.

A noter qu’à la sortie de l’iPad, pas mal de gens ont remarqué que la pub de lancement rappelait étrangement celle du newton… Un auto-plagiat semble-t-il assumé destiné à ressusciter un peu de l’esprit du Newton.

5 – 1996 / Apple-Bandai Pippin

Pippin est une console de jeux vidéo conçue par Apple en 1996. Elle a été pensée et construite comme une technologie ouverte et elle fut donc construite par différentes sociétés dont Bandai qui en vendit près de 45 000.

L’idée était de créer un ordinateur dédié aux jeux vidéo, mais possédant quelques caractéristiques d’un ordinateur de bureau, dont la navigation sur internet.

Néanmoins, un prix élevé (599$), un catalogue de jeux peu développé et la concurrence des leaders de l’époque (Nintendo 64, Sega Saturn et Sony PlayStation) eurent raison de son existence.

Sa commercialisation fut donc abandonnée.

6 – 2000 / PowerMac G4 Cube

Le PowerMac est décliné sous forme d’un cube en juillet 2000. Tout un G4 dans un cube de 20 centimètres de côté.

Pourtant il se vend beaucoup plus mal que prévu et des fissures apparaissent sur le boîtier (ces dernières se créant aux zones de jonction des coulées de plastique lors du moulage).

Dans la foulée de cette découverte et au plus fort de l’explosion de la « bulle internet », l’action Apple s’effondre. Finalement, le G4 Cube sera abandonné le 3 juillet 2001 suite aux mauvais chiffres de vente et à la concurrence interne entre ce modèle et le G4 mini-tour.

On remarquera au fil de ces exemples qu’Apple a souvent produit des machines très avancées mais vendues beaucoup trop chères. Ce qui a changé maintenant, c’est que les consommateurs sont prêts à mettre le prix, ce notamment grâce à de gros efforts marketing d’Apple et bien sûr aussi à la qualité des produits qui reste très haute.

Vous en voulez plus ? Vous pouvez vous replonger dans cette compilation de 10 technologies disparues.

Sources : ici pour les produits + Youtube + Wikipedia + Aventure Apple + beaucoup trop de sites dans la recherche d’images.

by Le Publigeekaire // Geek

10 Réponses à 6 échecs commerciaux d’Apple et publicités associées

  1. imposture à la retraite

    Grand fan d’Apple de quasiment la première heure que je suis ! mais cet inventaire a le mérite de souligner à chaque fois la vision précoce d’Apple sur certaines technologies… Tu nous fais le même topo pour Microsoft ? .-)

  2. Le Publigeekaire

    @imposture à la retraite: En fait, j’avais pensé mixer les deux dans un seul article, mais il se faisait tard et c’était un trop gros appel au troll. Mais oui, j’y pense (et j’ai peur que la liste soit trop longue lol).

  3. Le Planneur

    Bravo pour cet excellent article.
    C’est extrêmement intéressant de voir l’étrange ressemblance entre les copy Newton et iPad.

  4. Pingback: Moisson Non-Journalière de Liens #03876

  5. Roulette

    Ça ne fait pas de mal de rappeler qu’Apple a aussi connu de cuisants échecs mais bon, eux ils ont appris de leurs erreurs.
    C’est marrant mais Le Macintosh Portable me fait penser à la Nintendo DS
    Bref, j’ai hâte de voir la liste de Microsoft ^^

  6. joelapompe

    y’a eu aussi un énorme bide sur la gamme des Macintosh « Performa » je me rappelle j’en ai eu un, une énorme m*** !!!

  7. Le Publigeekaire

    @joelapompe: On sent le puriste. J’ai regardé un peu sur google et il semble en effet que ce n’était pas la gamme la plus efficace d’Apple :)

  8. vlandrieu

    Microsoft ne construit pas des ordinateurs !!

  9. Le Publigeekaire

    @vlandrieu: Ça tombe bien, la liste ne se restreint pas aux ordinateurs, même pour Apple. Pour Microsoft, on peut parler de Vista, du Zune…

  10. Pingback: Les nouveaux médias et la notion de besoin « DigArtMedia

Ajouter un commentaire