web analytics

CULT Raw Energy – pub NSFW sauce Prodigy

Avec la pub qui suit, on pourrait dire que ça sent le Buzz naissant. En quelques heures, je l’ai croisée dans un tweet, chez un connaisseur de bons liens et chez un collègue marketeur.

Vous avez tous croisé je pense un jour le clip du groupe Prodigy pour leur morceau Smack My Bitch Up. Sexuel, trash, alcoolisé, il avait été interdit de diffusion sur pas mal de chaînes.

Cult Raw Energy - Pub NSFW

Évidemment, maintenant ça nous ferait presque rire, vu que le label interdit à la TV assure à toute production un méga-carton sur le Web (mon meilleur exemple étant les fausses pubs pornos pour Sprite).

L’annonceur ici est CULT Raw Energy qui est (selon les infos données sur leur page Facebook) le plus populaire des Energy Drink au royaume de Danemark. Et leur dernière innovation, c’est d’avoir doublé la dose de caféine de leur boisson.

Pour le faire savoir, ils ont décidé d’aller plus loin que les autres Energy Drink (qui sont pourtant connus pour dépasser les limites de ce qu’on est habitués à voir), et viennent donc de nous sortir une pub bien polémique.

Dans cette vidéo, vous avez un condensé d’images très clairement destinées à marquer, choquer, déranger. Et à l’instar du clip de Prodigy qui surprenait tout le monde avec la révélation du personnage principal (c’était une femme aux manières d’homme), la conclusion de la pub est aussi étonnante : il s’agit d’un jeune adolescent…

Allez, petit débat. Jusqu’où ira-t-on pour générer du Buzz ?

by Le Publigeekaire // Buzz et viral, Publicité

2 Réponses à CULT Raw Energy – pub NSFW sauce Prodigy

  1. TheAmnesic

    Bon, j’me lance …

    Pour moi la comparaison avec clip de Prodigy s’arrête à la prise de vue et au fait que le personnage est au final complètement différent de ce qu’on imaginait au début.

    Après, je pense que c’est une erreur d’assimiler la surdose d’énergie à du négatif, c’est le côté agression gratos qui me gène ici.

    Ce que je veux dire, c’est que les créateurs auraient très bien pu faire faire au môme des choses choquantes et malsaines (moteur du buzz), mais différemment. Au final la découverte aurait eu le même impact, sans le coté haine.

    Fumer, gerber ses tripes, sniffer de la colle ou participer à une partouze avec Clara, OK.
    Mais pourquoi inonder sa pauvre mère de haricots, emmerder des blacks qui se tapent des paniers peinards, peindre des skateurs en rouge et piller un épicier innocent ?

    Par contre ça va m’empêcher de dormir car la prise de vue me rappelle une série de vidéos où une fille se fait enlever par des russes, fini sur le periph, et sait même pas pourquoi … IMPOSSIBLE de retrouver. HAAAAAAAAAAAAA.

  2. Charley Rabec

    Perso, je la trouve tout simplement excellente cette pub, bien que la violence soit dispensée gratuitement.
    La fin est surprenante et surtout, le côté dérangeant attire, et c’est ça qu’ils ont réussi dans ce clip.

Ajouter un commentaire