web analytics

Hit The Bitch, bonne ou mauvaise campagne contre la violence conjugale ?

Voici un site qui nous vient du Danemark et qui propose une expérience web un peu particulière. Vous vous rendez sur un site dédié et une jeune fille commence à vous parler en danois (si quelqu’un maîtrise cette langue, je suis preneur)…

Vous incarnez un homme qui semble énervé par ce qu’elle raconte, et c’est là que commence le jeu « Hit The Bitch » (littéralement « frappez la salope »).

Après avoir choisi si vous vouliez utiliser la souris ou la webcam (pour plus d’immersion), vous voici en vue à la première personne, votre main prête à donner des claques pour qu’elle se calme…

Hit the bitch

A chaque coup, une jauge vous fait passer du statut de « Pussy » à celui de « Gansgta ».

A 100% de gangsta, la sanction tombe : vous êtes 100% gangsta mais surtout 100% idiot. Suivent des chiffres sur la violence domestique au Danemark pour expliquer la situation.

Alors je ne sais pas ce que vous allez en penser, mais je trouve que l’immersion et l’expérience sont très fortes, mais que la campagne ne sert pas bien le propos.

L’ensemble fait trop penser à un jeu, la conclusion est trop gentille (on est un idiot là on qualifie la fille de bitch) et on est pas aussi marqués qu’il le faudrait.

Dommage, car le sujet est un peu trop sérieux pour abandonner la force du fond à celle de la forme.

Pour voir le site, cliquez ici EDIT 221109 : Rizwan m’informe dans les commentaires que le site a été fermé aux non danois, mais vous pouvez toujours accèder à l’animation via ce lien direct.

EDIT bis : site définitivement offline. Mais quelqu’un en avait fait une vidéo.

PS : n’oublions pas que le problème existe partout. Plus d’infos sur la situation en France ici.

Source.

by Le Publigeekaire // Publicité, Société

14 Réponses à Hit The Bitch, bonne ou mauvaise campagne contre la violence conjugale ?

  1. Simone de Bavoir

    Putain comme c’est glauquissime. Se mettre dans la peau du bourreau, c’est la mode des pubs 2009 (Kan C Non) ? C’est quoi la prochaine étape, un jeu en R.A. où on tabasse des nourrissons ?
    Gerbant.

  2. Magali

    Hum… Je trouve ça assez moyen! J’adhère pas…

    Magali
    http://larevuedumarketing.free.fr/

  3. Publigeekaire

    @Simone de Bavoir: Tu as tout à fait raison, c’est vrai que ça a pas mal de points communs avec Kan C Non (article ici pour ceux qui ne connaissent pas).

    C’est assez bizarre, mais dans les deux cas, j’ai l’impression que ça manque de filles à la réalisation (vision tronquée et masculine d’un résultat final qui est pourtant sensé servir la cause des femmes).

    @Magali: Oui, je me disais aussi. Merci en tous cas de réagir, je pense que vous êtes les mieux à même d’apprécier ou non cette campagne.

  4. Philippe DUPUIS aka WEBENTERTAINER

    Encore une fois, l’objectif de large diffusion de cette campagne sur un principe de viralité assez simple car provocateur atténue l’impact du message. C’est dommage !

  5. Demactive

    Ecoeurant ! Avec en plus cette fonction par webcam, ils seraient capables de sortir « Rape the bitch » en assurant qu’il vaut mieux se défouler devant son écran plutôt « qu’en vrai »…
    Que sait-on d’un éventuel effet incitateur pour les plus dérangés ?

  6. Le Publigeekaire

    @Demactive: Alors ça c’est la grande question. Mais tu l’as pour « les plus dérangés » mais aussi pour ceux qui n’auraient jamais été amenés à lever la main sur une fille, même pour rire, et à qui on va faire faire le geste…

  7. MyToS

    J’adhère à mort, mais c’est pas assez trash … donc ça manque le coche: faire passer le mec pour un sale gros con violent (juste ‘idiot’, c’est pas assez fort) et c’est pas assez réaliste … pour que l’immersion mette mal à l’aise.

    Là c’est juste « ludique » (toute proportions gardées) et pas assez choquant

  8. Simone de Bavoir

    @Publigeekaire: je ne sais pas si ça manque de filles à la réal, ou simplement de sens… Même si c’est un mec qui a produit ça, ça n’excuse rien. Ce n’est pas parce qu’on n’EST pas que l’on ne COMPREND pas. Et je suis sûre que certaines filles ne voient pas le problème avec ce genre de pubs (à commencer par l’actrice qui a accepté ça).

    Pourquoi tu dis que les hommes ont une vision tronquée de ces violences ? Je n’ai jamais été battue, ça ne m’empêche pas de respecter la douleur des victimes et d’essayer d’en parler avec dignité. Pas d’en faire un putain de JEU.

    Bref, homme ou femme à la prod, là n’est pas le souci. Les deux gros problèmes que cette pub pose sont :
    1/ l’instrumentalisation du web pour faire passer des messages qui ne passeraient jamais en 4×3 ou sur télé HZ. Le web, c’est la TNT des pubs pourries, en pire.
    2/ l’achat de cette campagne par un ministère. La connerie totale du type qui a ACHETÉ ça en se disant que le message passerait correctement.

    @MyToS: l’immersion met déjà très mal à l’aise, rassure-toi, pas vraiment besoin d’en faire plus…

  9. Le Publigeekaire

    @Simone de Bavoir: En fait je voulais surtout parler de vision différente et incomplète du fait d’une sensibilité moins forte par rapport au sujet (car moins de références ressenties). Tu peux penser que c’est une bêtise, mais à mon avis, tu as moins de mecs qui ont déjà ressenti l’appréhension de se faire frapper ou agresser qu’une fille.

    Après, je suis d’accord avec toi, ils auraient pu être plus intelligents et prendre plus de recul.

    Par contre, tu dis que le web est une sorte de parent pauvre de la publicité. Il y a aussi des mauvaises pubs dans les autres média (et d’excellentes sur le web), c’est juste que le ticket d’entrée du web est plus faible, et que les organes de régulation y sont moins organisés que dans la pub traditionnelle.

  10. Simone de Bavoir

    @Le Publigeekaire:
    Oui, probablement, les hommes comprennent moins la menace qui plane quotidiennement sur les femmes. On est d’accord. Ce que je voulais dire, c’est que cette pub ne montre pas vraiment ce problème, elle manque simplement de justesse – qu’elle soit réalisée par une femme (sensibilisée à cette menace) ou homme (moins sensibilisé).

    Pour le web, 100 % OK avec toi, je soulignais juste que certaines initiatives sont cautionnées sur le net alors qu’elles ne le seraient jamais sur les médias traditionnels.

  11. Rizwan

    À ce jour on peut lire ceci sur la page du site :
    « Dear non-danish visitor,

    Due to an extremely high amount of traffic « Hit the Bitch » has been limited to only allow users from Denmark.

    However, domestic violence is a global problem, so please support the fight against it in your local country… »

    Abusé – Le concept est à mal conçu vu qu’il ne faut pas oublier que les hommes qui battent leurs femmes ne le font jamais sur le visage.
    Ensuite je rejoins ton avis Matthieu, l’intention de faire une campagne de prévention est là, mais elle est mal adaptée face au phénomène.

  12. Le Publigeekaire

    @Rizwan: Le site fermé aux non danois ? C’est bien mal me connaître :) (et mon prénom ne prend qu’un T, mais je suis habitué).

    http://hitthebitch.dk/main.swf

  13. Z-Factory

    Assez d’accord avec toi : la campagne ne sert pas bien le propos. Pour l’avoir montré à quelques amis, les réactions ne sont pas toujours celles que l’on pourrait attendre d’une pareille campagne. J’ai même entendu une personne demander si on pouvait lui donner des coups de pied ! Au moins l’expérience est forte et immersive…

  14. Pingback: La réalité augmentée comme révélateur des violences conjugales « Celsa-Misc Le Blog

Ajouter un commentaire