web analytics

Le book d’un graphiste du 16ème siècle


Selon une vidéo qui m’est chère, dans la publicité, on a des Books ou des Doss.

Il s’agit de compilations, de best-of du travail d’un graphiste / designer / directeur artistique. Ils peuvent-être par exemple en papier, sur le Web, ou mixés avec talent sur différents supports. L’essentiel étant qu’ils soient percutants.

Tout ceci est maintenant habituel et obligatoire, mais il est toujours intéressant de voir qu’au 16ème siècle, certains « graphistes » possédaient déjà des books.

oldbook1

En effet, les ancêtres médiévaux de nos amis Designers créaient des livres destinés à présenter l’étendue de leurs talents aux potentiels clients. Peu de ces ouvrages nous sont parvenus, mais The British Library a néanmoins présenté début 2009 un exemplaire du « livre de l’Alphabet » de Macclesfield.

Ce dernier propose 14 modèles de lettrines décoratives et des exemples de bordures enluminées.

oldbook2
oldbook3
Deposit 10536    6
oldbook5
oldbook6
oldbook7
oldbook8
oldbook9

A voir comme ça, c’est magnifique. Je me demande néanmoins si les clients de l’époque disaient quelque chose du type : « Vos lettres sont parfaites, mais est qu’on peut mettre le logo en un peu plus gros ? ».

Via

by Le Publigeekaire // Art, Publicité

5 Réponses à Le book d’un graphiste du 16ème siècle

  1. MLB

    « Bon, une page c’est 10 jours homme, il vous le faut quand ce dictionnaire? »

    • Le Publigeekaire

      @MLB et @DSampaolo : je vous fais tous deux Grands Chefs de Projet de la blague.

      Sinon :
      -« Avant de procéder à la gravure, pouvez-vous apposer votre sceau sur ce parchemin financier ? »
      -« On va avoir un peu de retard, le papier que vous avez choisi est à 20 jours de cheval. »

  2. DSampaolo

    Je vous envoie le BAT par pigeon voyageur.

  3. aK

    « le client adore ton A en forme de cheval, mais est-ce qu’on peut faire le même avec des oiseaux ? »

  4. MLB

    Quelle grosse marrade!

Ajouter un commentaire