web analytics

Je veux un poney


poney

Quasi toutes les petites filles ont rêvé un jour d’avoir un poney. C’est aussi joli qu’un cheval et c’est plus facile de monter dessus. Oui, sauf qu’un poney, ce n’est pas n’importe lequel des cadeaux, et il faut donc souvent le demander très très très fort.

Partant de ce constat, la banque Ally Bank (via son Agence Bartle Bogle Hegarty Ltd) a décidé de développer un nouveau spot pour dire qu’elle est vraiment derrière ses clients.



Rapide traduction :
le banquier demande à la première petite fille si elle veut un poney. Elle répond oui et reçoit un jouet. Puis il pose la même question à la seconde petite fille. Elle répond oui et reçoit un vrai poney. La première est donc totalement triste et dit au banquier qu’il n’a jamais précisé qu’elle pouvait en avoir un vrai. Le banquier répond : « Tu ne l’as pas demandé ». Et le spot se conclut en expliquant que chez Ally Bank, vous n’aurez pas besoin de demander (au contraire de chez les concurrents) si votre argent n’est pas en train de dormir et s’il pourrait rapporter plus. Ally Bank le fait pour vous.

Analyse : l’effet comique permis par l’excellent jeu des petites filles fonctionne plutôt bien (même si ce ressort est connu), mais il existe deux points plutôt négatifs. D’abord, il ne faut pas oublier que nous sommes en pleine crise financière à cause de sociétés qui ont tout fait pour que l’argent de leur clients ne dorme pas et rapporte (toujours) plus. Ce n’est donc pas très malin de communiquer aussi ouvertement dessus. Ensuite, j’ai toujours eu de gros doutes sur l’efficacité d’un message où on montre les défauts des autres pour expliquer nos qualités. Surtout qu’ici, l’image de la petite brune dépitée est très forte, et j’ai l’impression que ça amenuise le message positif final d’Ally Bank.

by Le Publigeekaire // Publicité

Réponse à Je veux un poney

  1. camille

    je recherche un double poney qui saute au galop ,qui n’est pas trop lent et pas trop rapide et qui est bien debourer

Ajouter un commentaire